SAINT HUBERT

 

 

    On ne peut trouver étonnant que le plus célèbre enfant de ce pays du héros mythologique de la chasse soit le patron des chasseurs, Saint Hubert, une des plus hautes figures de l 'hagiographie médiévale.

 

 

    Hubert était de la famille des anciens souverains de Vasconie. Son père Bertrand était le fils du frère de Dagobert le Grand, Caribert roi de Toulouse, duc d'Aquitaine, qui avait épousé la fi1le d'Amand, duc de Vasconie.

 

    En 631 toute la Vasconie avec l'Aquitaine, sont soumises à Caribert; mais Dagobert fait tuer Caribert et son fils aîné Chilpéric ; s'emparant du trésor, il accapare tout le territoire.

 

     En 636 les Vascons se révoltèrent et en 637, ils exterminèrent l'armée de Dagobert; celui-ci devait mourir en 638. Bertrand et son frère Bauggis purent alors recouvrer leur héritage.

 

     En 679 le petit fils Dagobert, Thiérry III, après avoir eu à lutter contre son cousin Dagobert Il et contre son frère ChiIdéric II,  est devenu roi de tout le « regnum francorum » : Neustrie, Burgundie, Austrasie, et souverain d'Aquitaine.

   

     Hubert est son cousin, jeune seigneur il est envoyé à la cour et nommé Comte du Palais, Maître de la maison royale. Là il doit entrer en lutte avec Ebroin, Maire du Palais de Neustrie et de Burgundie, qui voulait accaparer tous les pouvoirs et avait fait assassiner Saint Léger, évêque d'Autun,  dont les partisans s'étaient réfugiés en Aquitaine et Vasconie. Hubert prit le parti du Maire du Palais d'Austrasie - Pépin d'Héristae.

 

     Comme tout enfant de Gascogne, Hubert était un passionné de la chasse. Il y allait même pendant les offices de la religion, auxquels il n'assistait guère.

 

Mais, chassant un jour de Vendredi Saint, en forêt d'Ardenne, il vit apparaître un cerf ayant une croix lumineuse placée dans sa ramure, et il entendit une voix qui le menaçait s'il ne convertissait pas sa vie.

 

 

La_Conversion_de_Saint_Hubert SCULPTURE

 

 

Il en fut très impressionné et prit alors la résolution d'abandonner le monde.

 

 

 

     Il céda ses droits sur l'Aquitaine et la Vasconie à son cousin et beau frère, Eude qui en sera le dernier grand souverain.

 

     En 688, Hubert s'engagea dans l'état éclésiastique guidé en cela par Lambert, le saint évêque de Maastrich, Tongre et Liège auquel il succéda.

 

 

 

     C'est tout près de Maastrich, et non loin d'Aachen (Aix la Chapelle) que se trouvent les importantes mines préhistoriques de silex de Rijkholt. Exploitées à l'époque néolithique sur une zone minière couvrant 25 hectares, leur production a pu être évaluée à 41.000 m3 de silex correspondant à 153 millions de haches. Elles n'ont, à ce jour, été explorées que sur une surface de 3.000m2, où ont été repérés 66 puits conduisant à 5.000 mètres de galeries minières dans lesquelles ont été découverts 15.000 objets divers en silex dont 1.200 haches et aussi 100 pics de mineurs en bois de cerf.

 

     Les néolithiques qui exploitaient le gisement de Rijkolt et qui fabriquaient les outils, les armes, et les haches en silex, ont certainement été grands chasseurs de cerfs en forêts d'Ardenne, bien des millénaires avant Saint Hubert.

 

 

 

 

 

 

 

     Souverain d'Aquitaine et de Vasconie, Eudes eut à subir l'invasion des Sarazins venus d'Espagne, Ses troupes ne purent leur résister et il dut se replier vers le nord, jusqu'à Poitiers où il put participer à la victoire de Charles Martel sur Abd el Rahman.

 

De retour dans ses domaines d'Aquitaine et deVasconie, il les débarrassera des bandes sarazines, reflua vers les Pyrénées, aidé par toute la population et servi, au cri de "Aydem Eudes Amigous"par les terribles manieurs de hache du pays Vascon, les siskollarris, ancêtres de ceux qui, sous Sanche III, le Fort de Navarre, se rendirent célèbres en écrasant les Maures à Las Navas en 1212 et décidèrent de la victoire en brisant à coups de hache les chaînes qui protégeaient le camp sarazin.

 

C'est en rappel à cet exploit que le blason de Navarre porte des chaines :

250px-Pays_-_Blason_-_Navarre