LA CHASSE A L'OURS

 

 

     Les vastes forêts qui garnissent les vallons de la chaîne pyrénéenne et qui séparent ces hauts pâturages d'été des prairies des vallées, furent toujours, presque jusqu'à nos jours, un véritable paradis pour les ours.

Recherchant les bois les plus sombres, les terrains les plus escarpés, l'ours brun hantait jadis tous les contreforts boisés.

 Symbole de la vie sauvage, l'ours, dans ce pays, était l'objet d'une véritable mythologie.

                                                                   

                                                                220px-Ours_Livre_de_chasse

 

    Son aspect anthropomorphique, son pelage abondant, ferme et hérissé , la force extraordinaire de ses puissantes étreintes, son amour maternel, sa familiarité sans domesticité, ne permettaient pas de le regarder comme un animal nuisible.

     Mais sa fourrure était très recherchée.

 

     Arth en grec, Ursus en latin, Ursus Aretos pour les savants, Oso en espagnol, Ors en occitan, Ours en Gascon, dans la toponymie il apparaît partout.

 

  • Du grec Arth, nous avons Arthez d'Asson et Arthez de Béarn ainsi que l'Abbaye d'Arthous.

 

  • Dans le canton de Baîgorg, Osses, en basque Ortzaize était « vallis quae ursuria dicetur « en 988 et s'est appelé Orsais (1186) Ossau (18ème siècle) Ouses (1302), Osses, Orza (1513), Oseys, Orça (1675) et Orses (1783).

 

  • Près de Bagnères de Birorre, Barousse était en 1235 vallée Ursae (vallée de l'Ourse) et en 1473 Bar Osae.

 

  • Nous avons  Mont Oussé , Mont Eurserio (14èmesiècle), Val d'Ouzon, Urdos, Oursbielle.

 

  • Dans le canton de Pau, Ousse était Osse, Ossa (12ème siècle), OOse (14ème siècle),

 

  • Dans le canton de Saint-Palis, Osseram était Ossererame en Basque, Osaranno (1256), Osseranum(1350); Ossuranh (1400).

 

  • Près de Tarbes, 1es barons d'Ossun avaient 1e blason d'or à l'ours passant de sable sur tertre de simple et comme supports deux sauvages armés de massues.

 

 

 

     Le Béarn était l'antique pays des Ossalois, hommes ours, ou Osquidates, dits aujourd'hui Sussalès dont l'Ours était l'animal emblématique. Chasseurs intrépides, leur cri de reconnaissance et de ralliement était « souen aoucit ou », « nous avons tué l'ours. »

 

 

     Deux hautes vallées du Béarn avaient une autonomie presque complète , la Vallée d'Ossau et la Vallée d'Aspe.

     La Vallée d'Ossau, vallée d'Osse ou de l'Ours, monte au col de Pourtalet à 1794 m. Elle est dominée à 2885 m par la masse de porphyre du bloc superbe du Pic d'Ossau .

 L'ours y était le fauve nationa1 .

 Bielle, la capitale, a pour blason " une vache luttant contre un ours " et comme devise: " Viva la Tacca" , "Vive la Vache".

                                                                 

                                                               blason_ossau

 

A Bielle, l 'église du village, reste de l'abbaye de la Sadiole, ancien hôpital des moines de St-Jean de 1a Pena, porte, sculpté sur 1e grand portail, les écussons de l'abbaye et de Gaston Phoebus accompagnés des animaux totems des antiques Osquidates , deux ours mâle et femelle aux fourrures et sexes traités avec réalisme.

Les colonnes de la chapelle furent désirées par Henri IV qui les demanda, les jurés de Bielle répondirent: "Sire, notre roi, nos cœurs et nos vies sont à vous, mais ces pilIers sont à Dieu, c' est avec 1ui qu' il vous faut vous arranger "

Ces colonnes sont coiffées de chapiteaux à sujets fantastiques, hommes sauvages nus, guerrier sur cheval ailé, chimères, sirènes, aigle et partout l'ours et la vache d'Ossau.

 

 

     A Gabas, au pied des parois vertigineuses de la face sud du Pic d'Ossau, le va1 de Pombie, pâturage des temps préhistoriques, recèle au cœur de sa solitude, "lou casau de Pombie": terrain soigneusement dégagé, limité par une enceinte de pierre, grand cercle de monolithes lourds et massifs, véritables menhirs plantés côte à côte.

 

 

     La vallée d'Aspe monte au Col du Somport à 1636 mètres, le pays s'administrait autrefois librement en répub1ique.

 

Aucous en était la capitale près de laquelle se trouvait Osse qui fut Ouce (1344), l'Ousse (14ème siècle), Ousa (1449), Oussa (1463), Ousse (1608)

Bedous lui succéda.